Plan de travail cuisine

LE BOIS

Incontournable, le bois s’invite partout dans l’habitat et dans la cuisine, il a le vent en poupe ! Longtemps assimilé aux cuisines de style traditionnel, il trouve désormais sa place aussi dans les cuisines contemporaines. Grâce aux différentes essences de bois (hêtre, chêne, érable, noyer, wengé, etc.), il est possible de varier les effets et les styles. Si on l’apprécie pour sa robustesse et sa chaleur, il nécessite un certain entretien pour garder sa superbe.
ENTRETIEN : Pour éviter qu’il ne se patine trop avec le temps, un entretien est nécessaire mais peu astreignant : l’enduire d’huile de lin avec un chiffon propre trois fois par an suffit.
AVANTAGES : naturelle, authentique et solide, cette matière première reflète ambiance chaleureuse. Pour s’adapter à un usage en cuisine, les permet de résister aux chocs.
INCONVÉNIENTS : En revanche, il est moins résistant aux taches d’ordre ménager, aux rayures et à la chaleur. Pour éviter les brûlures, l’usage d’un dessous-de-plat est fortement recommandé. De même, une planche à découper évitera d’endommager le bois.


LE STRATIFIÉ


C’est le matériau le plus répandu en plan de travail. Et pour cause, il est facile à vivre et présente un bon rapport qualité/prix. Il offre une large gamme de coloris et de décors, en mat, brillant ou structuré, ce qui laisse assez de place à la personnalisation. Non poreux, ce matériau robuste est obtenu en compressant plusieurs couches de papier kraft imprégnées d’une résine puis collées sur un panneau de particules.
ENTRETIEN : Pensez à nettoyer rapidement toute tache sur le plan de travail pour éviter qu’elle ne marque la surface, en évitant les produits abrasifs.

AVANTAGES : Bon marché le stratifié présente aussi l’avantage d’être facile d’entretien et assez résistant. Il tient bon face aux éclaboussures d’eau, de détergents et d’aliments, ainsi qu’aux rayures et aux chocs. Mais, attention, le gratifié brillant est plus sensible aux rayures.
INCONVÉNIENTS : Un plan de travail stratifié résiste mal à la chaleur, il est donc préférable de prévoir une zone spéciale ou un dessous-de-plat pour les plats chauds. Enfin, n’utilisez pas de produits abrasifs.

 

LA CÉRAMIQUE


Design, élégant et simple d’entretien, le plan de travail en céramique a bien des atouts pour séduire. Il est, de plus, personnalisable, puisqu’une vingtaine de coloris est disponible. Sous forme de carrelage ou de grande plaque, quel que soit le style et les tonalités de la cuisine, ce matériau sait s’adapter !
ENTRETIEN : Non poreuse, la céramique se nettoie aisément à l’aide d’un peu d’eau savonneuse. En un coup de chiffon, adieu les traces d’eau...
AVANTAGES : Ultra-résistante, la céramique offre la possibilité de découper à même le plan de travail légumes, poissons et viandes. De même, les dessous-de-plats sont optionnels puisqu’elle résiste à la chaleur.
INCONVÉNIENTS : Ce matériau, s’il donne beaucoup d’allure, a un coût qui pourrait refroidir quelque peu les ardeurs : compter en moyenne entre 80 et 150 euros le mètre carré.

 

LE VERRE


Tendance, le verre s’invite de plus en plus dans la cuisine et, de manière générale, dans l’intérieur. Il se plaît dans un habitat moderne. Élégant, il reflète la lumière et se fait, au choix, brillant, satiné ou structuré. Le verre invite à la personnalisation grâce à une ribambelle de coloris disponibles, mais aussi de motifs et d’effets. De plus, il s’harmonise très bien avec d’autres matériaux tels que le bois, la pierre ou les matières minérales.
ENTRETIEN : Un chiffon doux et un produit nettoyant pour les vitres et le tour est joué !

AVANTAGES: Plus résistant qu’on ne le croit, le verre trempé offre durabilité et fiabilité grâce à son absence de joints, il garantit facilité d’entretien et hygiène. Non poreux, il n’est pas sensible aux taches et résiste bien à la chaleur.
INCONVÉNIENTS : Attention aux rayures. Côté prix, l’élégance et la distinction se paient.

 

LES PIERRES NATURELLES


Intemporelles, elles apportent authenticité et charme. Granit, pierre bleue de Belgique, pierre de Bourgogne ou même marbre, pour les plus luxueuses, elles donnent du caractère. Grâce à diverses finitions (brossée, flammée) elles jouent les effets et les contrastes. On préconisera plutôt ce choix dans une cuisine traditionnelle ou classique même si le granit noir, par exemple, notamment en finition flammée ou brossée, est en vogue dans les réalisations contemporaines.
ENTRETIEN : Pour un entretien quotidien, une éponge et un peu d’eau savonneuse ssuffisent mais ne mettent pas à l’abri des traces de calcaire. Des produits d’entretien spécifiques – vendus par les spécialistes - sont conseillés.
AVANTAGES : Leur richesse esthétique et l’authenticité qu’elles confèrent à la pièce sont leur atout principal. En « total look » plan de travail et crédence, l’impact visuel est garanti. Côté caractéristiques, on apprécie leur résistance à la chaleur. Une fois traitées, elles résistent aussi aux tâches et aux acides. Bien sûr, cette résistance varie selon la qualité et les propriétés de la pierre... Autre atout : leur facilité d’entretien.
INCONVÉNIENTS : Selon sa provenance, la pierre est plus ou moins poreuse ; les équipementiers l’imperméabilisent généralement afin d’éviter que les liquides ne pénètrent. Autre bémol : son prix ! Un plan de travail en pierre naturelle demeure onéreux, surtout si l’on s’oriente vers des matériaux plus durs, moins poreux et plus prisés comme le marbre ou la spectrolite…


LE QUARTZ


Il est l’un des minéraux les plus résistants, d’où sa fiabilité en plan de travail. Il combine l’esthétique de la pierre naturelle à une forte résistance aux ennemis du plan de travail (chaleur, coups, rayures, taches...). Grâce aux coloris dans lesquels il se décline, il offre une possibilité de personnalisation et s’adapte aux diverses ambiances.
ENTRETIEN : Le quartz présente aussi l’avantage de s’entretenir facilement grâce à un simple nettoyage à l’eau savonneuse.

AVANTAGES : Esthétiquement, un plan de travail en quartz apporte une sophistication naturelle à la cuisine. Résistant aux chocs, aux rayures, à la chaleur (jusqu’à 250°C !) et aux taches
ménagères et produits détergents, le quartz trouve une application idéale en plan de travail.
INCONVÉNIENTS : Une fois endommagée, la surface risque d’être difficilement récupérable. Attention à ne pas utiliser de produits décapants (PHsupérieurà10).

 

 

LES SOLID SURFACES


Derrière cet anglicisme se cache une famille de matériaux haut de gamme issus d’un mélange de matières naturelles, de résine acrylique ou de polyester et pigments. Ils combinent robustesse, facilité d’entretien (notamment grâce à une absence de joints) et esthétique design. Bonne nouvelle, ces surfaces sont réparables et disposent d’une garantie longue de 10 voire 15 ans !
ENTRETIEN : Relativement faciles à entretenir, car homogènes et non poreuses, ses surfaces se contentent d’un entretien avec des produits classiques. Il est conseillé d’éviter les produits abrasifs.

AVANTAGES : La robustesse de ses matériaux et l’invisibilité des joints une fois poncés en font des matériaux tant fiables et résistants qu’esthétiques et hygiéniques. Ils repoussent la plupart des bactéries et sont thermoformables, permettant de laisser libre cours à ses envies : cuisines rondes ou galbées, tout (ou presque) est permis !
INCONVÉNIENTS : On déconseillera tout de même de découper les aliments à même le plan de travail, de même que d’y déposer directement des plats chauds (dans la majorité des cas)... Leur coût encore élevé peut être un frein.

 

logo-footerS.A.R.L. C'POSE
PARIS : 15 rue Albert POIRIER - 77220 TOURNAN EN BRIE
NICE : 60 avenue de NICE - 06800 CAGNES SUR MER

Conception | Vente et pose de cuisine sur mesure

FacebookPARIS – NICE